Les tests en ligne sont-ils toujours aussi pertinents ?

icon Tags de l'article : ,

Juin 26, 2012

 

Oui et non. (Je sais, ce n'est pas une réponse, mais bon...)

Un truc me gène aujourd'hui par rapport aux différents tests qu'on peut lire un peu partout : l'effet Buzz. Aujourd'hui, lorsqu'un site teste un produit, il se doit de le tester très rapidement pour sortir son test au moment de la sortie du produit. Seulement voilà, ce n'est pas facile de se faire un avis sur un smartphone, une souris ou même un jeu en seulement quelques heures / jours d'utilisation. Encore plus pour certains produits (smartphones, jeux vidéos multijoueurs, ...)

Pour moi, l'exemple le plus flagrant est Diablo 3 (oui je sais, vous allez dire que je radote... Wink). Dès sa sortie, on a vu fuser des tests un peu partout (à croire que les tests avaient tous été rédigés avant la sortie du jeu Undecided) vantant les mérites de ce jeu si géniallissime. Sauf que peu (aucun ?) de magazines se sont intéressés à continuer le test. A continuer de jouer et de tester le contenu end-game (une fois le niveau max atteint)...

Et on a vu ce que ça a donné avec la deuxième partie de mon test... Car oui, le end-game des jeux multijoueurs compte vraiment dans la note. Et le end-game de Diablo 3 a fait baisser sa note de 18 à 11. Et oui... une fois Diablo 3 terminé... on le laisse tomber dans l'oubli et on retourne jouer à d'autres jeux.

Cet aspect n'a jamais été abordé plus que cela sur les gros sites webs ou dans les gros magazines. Ils se sont contentés de juger le jeu sur les 20 premières heures de jeu. Or, pour un jeu basé sur le multijoueur et la chasse aux objets au niveau max, ce n'est clairement pas assez !

Et c'est un peu pareil pour tout. Les tests de jeux, de produits high-tech (les tests publiés du Galaxy S 3 le jour de sa sortie... Ils ont fait comment ? Undecided). Encore, qu'ils publient un test "préparatoire" pour présenter le produit, ok. Mais qu'ils publient un test "complet" d'un produit basé sur quelques heures d'utilisation, cela me gène (encore plus dans le cas de produits ayant vocation à vivre longtemps).

J'ai l'impression que l'obsolescence programmée a atteint les testeurs. Ils testent les produits qui buzzent, qui intéressent, et ce rapidement, sans se concentrer sur le principal sujet : le TEST réel du produit. Undecided

Aujourd'hui, si je dois acheter quelque chose, je me fierais d'avantage à un test publié 2 semaines après la sortie du produit qu'à un test sorti le jour même. Et encore...

Mon père m'a apprit une chose : "Lorsque tu veux t'acheter quelque chose dont tu as besoin, attends une semaine. Si au bout de ces sept jours tu ressens toujours le besoin de l'acheter, alors vas-y." Ca devrait être pareil pour les tests. L'effet de nouveauté fausse forcément la vision qu'on a du produit. Et on n'est donc plus objectif... Undecided

Lorsque j'ai testé Diablo 3, j'ai vite été subjugué par le gameplay et la beauté du jeu. J'étais vraiment sous le charme. Et j'ai publié mon test pour répondre à JEEK qui m'avait dit attendre mon test du jeu. Sauf que je savais qu'en le publiant, je ne touchais qu'à une petite partie du jeu. D'où mon second test, bien plus critique une fois l'effet "nouveauté" passé. (Et encore, le jeu mériterait presque un troisième article aujourd'hui sur toutes les modifications apportées par Blizzard, l'hôtel des ventes contre argent réel qui a ruiné l'économie du jeu, ...)

En bref, ne vous fiez plus aveuglément aux tests que vous pouvez lire, comme beaucoup le font, car ces tests ne sont pas forcément pertinents. Intéressez-vous plutôt au ressenti de la communauté (sur des forums, en discutant avec des personnes qui ont acheté le produit, ...). Et attendez quelques jours pour cela. Car une fois l'effet "nouveauté" évaporé, on juge le produit pour ce qu'il est vraiment. Du coup, vous aurez une vision bien meilleure du produit. Smile

(Et c'est sans parler des tests sponsorisés, des tests tolérants uniquement pour obtenir des invitations aux conférences ou les futurs jeux en avant première, ...)

image modifiée de Bryan Gosline, sous licence CC

Test de Diablo 3, première partie

icon Tags de l'article : ,

Mai 19, 2012

 

Lorsqu'il planta enfin son épée dans le torse du dernier démon, Theolian s'affaissa. Il n'en pouvait plus... Trois jours qu'il luttait avec les autres guerriers de la citadelle. Trois jours qu'ils combattaient les démons d'Azmodan, le dernier démon majeur. Trois jours passés à lutter contre la mort, en donnant la mort.

Theolian jeta un coup d'oeil autour de lui, et eu un pincement au coeur. Ses compagnons d'arme étaient dans un état pire que le sien. Certains avaient perdu un bras, d'autres s'étaient évanouis et Theolian doutait qu'ils puissent un jour se réveiller. Il regarda par dessus le rempart, et ressenti un frisson de désespoir comme jamais il n'en avait ressenti auparavant. Il n'y avait que des démons à perte de vue. Il savait que c'était la fin. Il n'avait plus la force de se battre. A quoi bon lutter quand la seule issue est la mort ?

Un cri retentit soudainement à quelques centaines de mètres. Le poste de garde nord-est venait d'être submergé par les démons. C'était terminé, Azmodan allait gagner. Les hommes n'étaient plus en état de combattre. Mais, alors que les démons se rapprochaient, Theolian remarqua quelque chose d'étrange : les cris qui provenaient du poste de garde nord-ouest avaient cessé, et un homme s'approchait d'eux. Theolian n'avait jamais vu d'homme comme lui. Il semblait émaner de lui une aura de puissance et de confiance infinie, comme si la marée de démons qui s'acharnaient à gravir les remparts n'était rien. Cet homme ne portait que deux armes de poing et une simple toge, mais Theolian sentait que malgré ça, il était loin d'être faible. L'homme s'approcha et s'adressa à lui avec un fort accent de l'Est : "Il faut remonter la catapulte, est-ce que vous et vos hommes en êtes capables ?
- On peut essayer, mais jamais on ne pourra le faire avec tous ces démons qui arrivent...
- Je m'occupe des démons, occupez-vous de la catapulte.
- Euh, seul ? Mais...
- Ne vous en faites pas pour moi, dites juste à vos hommes de remonter la catapulte."

Theolian se leva et donna l'ordre à ses soldats d'enclencher le mécanisme de la catapulte. Alors qu'ils tournaient les roues de toute la force de leurs bras, il sentait la vague de démons arriver derrière lui. Les bruits de combats commencèrent et Theolian se retourna.

Il vit un spectacle comme jamais il n'en avait vu auparavant.

L'homme exécutait une danse. Une danse de la mort. Il frappait, esquivait, parait les coups sans jamais fléchir, et les démons tombaient sous ses attaques. Une véritable tornade de poings face à laquelle l'armée des démons était totalement impuissante. A chaque fois qu'il frappait, un démon tombait. L'homme avait déjà éliminé une vingtaine d'entre eux et les écrasait comme aucun humain n'en était capable. C'était un ange de la mort. Un ange protecteur. L'ange qui allait les sauver.

Puis, aussi rapidement qu'il avait commencé, le combat cessa. L'homme avait gagné. Il avait repoussé à lui seul plus d'une centaine de démons en quelques minutes.

Alors qu'il revenait vers lui, Theolian remarqua que l'homme couvert de sang de démon n'était même pas essoufflé. L'homme lui demanda :
"Pouvez-vous commencer à tirer avec la catapulte ?
- Oui je pense.
- Alors allez-y. Je me suis déjà occupé de protéger les autres postes de garde. Vous devriez pouvoir faire de gros trous dans leur armée.
- Oui, nous allons essayer... Et vous qu'allez-vous faire ?
- Moi ? Je vais contre-attaquer maintenant.
- Seul ? Enfin c'est du suicide !
- Non pas seul, un ange combat à mes côtés. Que les dieux vous guident."

Et sur ces paroles énigmatiques il s'en alla. Et il les sauva tous.


Bonjour à tous ! Après cette petite introduction de mon cru, et comme je vous l'avais promis, voici le test de Diablo III que vous attendiez tous. Du moins la première partie. Je vais faire le test en deux parties. Pourquoi ? Tout simplement car le jeu offre 4 niveaux de difficultés, et je me vois mal donner un avis définitif sur le jeu en n'ayant fait qu'un quart du jeu... (Ce qui ne semble pas gêner les sites de test... Innocent) Pour ceux qui ne le savent pas, les Diablo (et plus généralement les hack & slash) compensent toujours la faible durée de l'histoire en permettant au joueur de continuer son périple en reprenant à 0 mais dans une difficulté plus élevée. Il aura ainsi à combattre des monstres plus fort, mais il trouvera des objets bien meilleurs et continuera ainsi de monter de niveau. Dans Diablo 2, on finissait le jeu en Normal vers le niveau 35, le jeu en Cauchemar au niveau 60 et le jeu en Enfer au niveau 70 (plus ou moins). Bien sûr, à partir de là commence la course au stuff. Et là c'est autre chose. Wink


L'histoire

L'histoire prend forme 20 ans après la fin de Diablo 2. Les démons majeur ont presque tous disparu, et le monde vivait relativement en paix, jusqu'à ce qu'une comète s'écrase près de la nouvelle Tristram. Dès ce moment, des démons, des zombies et des squelettes se sont mis à attaquer la ville. Et c'est à vous, comme toujours, qu'il appartient de la sauver et de mener l'enquête sur cette mystérieuse comète. L'histoire, si elle n'est pas digne d'un best seller, est plutôt bien ficelée et agréable à suivre. On retrouve des environnements assez proches de Diablo 2 (plaine, désert, montagne, fort) et même un tout nouvel environnement pour l'acte 4. Contrairement à Diablo 2, on ne se perd pas des heures en cherchant un lieu. Ici, la quête principale évolue et nous savons presque toujours où aller. Les dialogues sont agréables et pas trop longs, et même si la fin est un peu téléphonée, on prend plaisir à finir le jeu. Le seul reproche que je pourrais faire à l'histoire, un peu courte et trop "Blizzard-like". Sans spoiler, tous ceux qui ont joué à Warcraft 3 (et Starcraft 2 et Diablo 2) auront clairement une impression de déjà vu quant à de nombreux pans de l'histoire et à la façon dont elle est mise en forme (cut-scènes, cinématiques, ...).

Les cinématiques qui agrémentent les changements d'acte sont, elles, sublimes. Comme toujours avec Blizzard me direz-vous, mais on prend vraiment du plaisir à les regarder et les regarder à nouveau. Wink

 

Le gameplay

Diablo III nous offre 5 classes, différentes les unes des autres mais au final assez proche des classes de Diablo 2. On peut aussi choisir le genre de notre personnage, et ça il faut dire que c'est assez sympa (Marre d'être une sorcière, je voulais être un sorcier ! Wink). On retrouve donc : le Chasseur de Démons (équivalent de l'amazone, spécialiste du combat à distance et des pièges), le Sorcier, le Barbare, le Féticheur (équivalent du Nécromancien) et le Moine (équivalent du Paladin de Diablo 2, en plus dynamique).

Au niveau de la façon de diriger notre personnage, elle est assez plaisante. Chaque touche (boutons 1 et 2 de la souris, et touches 1 à 4 du clavier) peut se voir affecter un sort différent, chaque sort pouvant être modifié à l'aide de runes. Au final il y a des millions de templates possibles pour jouer notre personnage comme on l'entend ! Les monstres ploient donc sous nos coups pendant qu'on évolue à notre rythme, en découvrant l'histoire, en parcourant les donjons et en tuant les boss qui nous empêchent d'avancer. On peut désormais interagir avec le décors (faire tomber un chandelier sur des zombies, faire rouler des troncs d'arbre sur une marée de démons, ...) et c'est assez plaisant, même si plutôt gadget au final (on y pense rarement pendant les combat).

Quand à l'évolution, elle se fait assez facilement, puisqu'on sait toujours où aller. Peut être trop facilement d'ailleurs. Si Diablo 3 est vraiment bien, je le trouve trop facile. Pour vous donner une idée, j'ai terminé le jeu en n'étant mort qu'une fois avec mon moine, alors que je n'ai fait que bourriner pendant tout le jeu. (Bon, avec mon sorcier, je suis déjà mort une dizaine de fois avant d'arriver devant le boss final, mais c'est un sorcier, donc c'est normal Laughing). Blizzard a repris la façon d'évoluer de World of Warcraft : un contenu accessible à tous, de plus en plus difficile avec les niveaux de difficulté. Seulement voilà, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, et on s'ennuie un peu parfois... C'est dommage.

J'ai plutôt bien aimé le gameplay, les possibilités de changer totalement de façon de combattre en fonction des compétences qu'on sélectionne, mais je regrette aussi l'impossibilité d'enregistrer des réglages à l'avance pour changer rapidement. J'espère que Blizzard nous donnera rapidement cette possibilité. Un autre point noir, c'est les sorts affectés aux boutons 1 à 4 du clavier. Ca peut sembler une bonne idée, mais dans un hack & slash, c'est super galère. Devoir mettre la souris à l'endroit où on veut lancer le sort, et appuyer sur une touche du clavier pour ensuite ramener la souris, ça marche mal. Ce n'est pas instinctif. Si vous avez une souris avec 6 boutons, utilisez la ! Cool Après c'est peut être une question d'habitude, mais en 15 heures de jeu avec mon sorcier, je n'ai toujours pas pris le coup...

Malgré tout ça, le jeu reste vraiment excellent. Une digne suite pour Diablo 2. Et pour avoir commencé l'acte 1 en cauchemar, je peux vous dire que la difficulté augmente bien, et c'est tant mieux Wink

 

Les graphismes

Le jeu, pour moi, est beau. Les décors sont bien dessinés, les animations sont propres, les jeux de lumière sont très bon, ... Même si les graphismes sont loin de ce qu'on fait de mieux en ce moment, on n'est jamais choqué par d'éventuelles textures carrées. Et c'est tant mieux. Après, Blizzard a fait Diablo 3 pour qu'il tourne sur de nombreuses machines, mais j'ai quand même droit à des ralentissements dans certains combats alors que j'ai une GTX 560 TI OC. Est-ce que le jeu est bien optimisé et tourne sur de nombreuses configurations ? A vous de me le dire. Après, il y a eu une polémique sur le fait que le jeu soit très coloré. On est très loin de l'aspect terne de Diablo 2, et pour moi c'est tant mieux. Les jeux de couleurs, malgré l'aspect sombre de l'histoire, collent plutôt bien au gameplay. Après, les goûts et les couleurs....

 

Durée de vie

Le jeu se finit en environ 15 heures. 20 si vous explorez toutes les zones à fond. Ce n'est pas énorme, mais c'est déjà mieux que la plupart des jeux du commerce et avec les 4 modes de difficulté ça fait bien assez Wink Au niveau du contenu hors scénario, on trouve régulièrement des petites quêtes secondaires qu'on prend à la volée. Dommage qu'elles soient si rares. Blizzard a également intégré une notion de craft avec la fabrication d'armures et de gemmes. C'est plutôt amusant mais assez cher à développer. A voir ce que ça vaut à haut niveau.

Le mode multijoueurs marche très bien. On peut très facilement rejoindre un ami dans sa partie, rejoindre une partie publique ou rendre sa partie publique. Dans tous les cas, les monstres deviennent plus fort en fonction du nombre de joueurs, et tous les joueurs voient leur quête principale synchronisée avec celle des autres, en fonction du joueur le moins avancé dans l'histoire. Ainsi on joue tous ensemble. Jouer à 4 est vraiment sympa, même si c'est parfois un peu le fouillis...

Enfin il n'y a pas encore de mode joueur contre joueur, mais c'est à venir.

 

Bande son

Là, rien à redire. Du Blizzard dans toute sa splendeur. La bande son est juste parfaite, les dialogues sont parfaits, les musiques également, et on trouve régulièrement des livres qui nous content la vie d'un personnage, d'un boss, ...

 

En résumé

Graphismes plutôt bons dans l'ensemble
Bande son excellente
Gameplay agréable et bien moins répétitif que celui de Diablo 2
Histoire assez simple mais très bien scénarisée
Durée de vie
L'ambiance et l'univers Diablo quoi !
Des classes bien différentes
Battle.Net et multijoueurs

- Graphismes très colorés, on aime ou on n'aime pas
- La simplification un peu trop extrême, que ce soit au niveau de l'avancée dans le jeu ou au niveau de la customisation du personnage
- Le gameplay un peu déroutant parfois (avec les touches du clavier, les armes qui améliorent la puissance des sorts, ...)
- Il faut aimer refaire le jeu dans des difficultés plus élevées, ce qui peut être lassant pour certains
- Les DRM et le système de streaming pour diffuser le contenu du jeu, ce qui empêche de jouer déconnecté...

Au final, malgré tous ses points négatifs, je me sens obligé de lui donner la note de 17/20. Diablo 3 est un excellent hack & slash, et le parfait successeur de Diablo 2. Malgré ses quelques défauts, on ne peut que l'aimer. C'est juste un jeu très mauvais pour... mon quota de sommeil !

Et pour ceux qui ont craqué et qui cherchent un compagnon pour aller défier Diablo, mon tag est : Keilen#2349

Enfin, si vous avez des questions, n'hésitez pas !

Diablo 3, évolution ou régression ?

icon Tags de l'article : ,

Mai 18, 2012

 

Diablo III, pour ceux qui vivent au fin fond du Cantal et qui auraient donc loupé l'info, est sorti mardi. Ce jeu vidéo, attendu depuis plus de 11 ans, vous offre la possibilité de massacrer du monstre à grand renfort d'armes, de sortilèges, de flèches, d'invocations, ... Bref, Diablo III est le troisième volet de la plus grande série de Hack & Slash ayant jamais existé. Que vaut Diablo III ? Vous le découvrirez dans quelques jours, lorsque j'aurais fini de rédiger mon test du jeu Wink.

Là où Diablo 3 est spécial, c'est qu'il n'a plus rien à voir avec la majorité des jeux du moment. Diablo III est un jeu pouvant être joué en solo, mais pas en solo.

Ca ne veut rien dire ? Je m'explique : Diablo III est une révolution du gaming pour les éditeurs. Un jeu presque impossible à pirater, même pour les meilleurs.

Pourquoi ? Tout simplement parce que presque toutes les données du jeu sont générées par le serveur : monstres, PNJs, objets, personnages, sortilèges, ... Ainsi, si vous bidouillez votre jeu pour le lancer sans vous connecter à Battle.Net, vous n'aurez devant vous qu'un monde vide de textures sans monstres ni PNJs. Undecided

Quel est l'intérêt, qu'est ce que cela apporte au joueur ? Beaucoup de problèmes :

  • Impossible de jouer sans Internet. Légèrement un comble pour un jeu n'étant pas un MMO... De plus il faut avoir une très bonne connexion étant donné le nombre d'objets qui transitent sur le réseau.
  • Dépendance totale aux serveurs de Blizzard... Si les serveurs tombent, personne ne peut jouer. Si Blizzard décide de fermer ses serveurs, personne ne pourra plus jouer. Si vous vous faites bannir pour une raison ou une autre, vous ne pourrez plus jouer du tout.
  • Si Blizzard décide de rendre le jeu payant au mois, il n'y aura pas de recours possible...
  • Votre jeu est impossible à léguer à votre enfant ou à prêter à un ami...

Mais pour les éditeurs, en revanche, c'est le pied :

  • Pas de copies pirate en circulation Money mouth,
  • Peu de possibilités de triche pour les joueurs.

En bref, Blizzard nous offre le tout premier jeu Minitel 2.0 de l'histoire : Diablo 3. Et je n'exagère pas. Comme le dit sebsauvage, ce type de jeux "va prendre de l'ampleur dans le futur". Je suis totalement d'accord avec lui.

Blizzard ayant prouvé que le concept est viable, tous les éditeurs de jeux vont se précipiter sur cette façon de faire, pour qu'à terme nos PCs ne servent plus que de terminaux de jeu, inutiles sans leurs serveurs. Pourquoi ? Pour lutter contre le piratage... Parce qu'il s'imaginent toujours que le piratage nuit à leurs ventes...

Ca prouve vraiment qu'ils n'ont rien compris. Ce qui nuit aux ventes, c'est la mauvaise qualité des jeux ! Les jeux de bonne qualité (comme la majorité des jeux Blizzard) auront forcément un énorme succès ! Et tout ça grâce au bouche à oreille, au prêt de jeux, au piratage (qui permet aux gens de tester le mode solo avant de l'acheter et d'aller jouer en ligne) bref à tout ce que Blizzard veut verrouiller. Sans compter que Blizzard est probablement le studio de développement de jeux vidéos le plus rentable au monde... Est-ce vraiment si important de protéger leur patrimoine ? De se prémunir contre 5% de pirates en pourrissant la vie de 95% des joueursCry

Pour Diablo III encore, ça ne me gène pas trop. Blizzard nous offre un jeu de qualité, avec une infrastructure conséquente et de bonnes promesses d'évolution (après tout ils ont encore ajouté du contenu à Diablo 2 il y a 2/3 ans).

Là où ça me gène, c'est pour tous les autres éditeurs de jeux. Ceux qui feront des jeux très moyens basés sur le même système, et qui fermeront les serveurs 1 an après par manque de joueurs. Ceux qui sortiront des jeux sur le même système avec des serveurs incapables de tenir la charge. Ceux qui se feront pirater et perdront les données des joueurs... Ceux qui imposeront des abonnements aux joueurs pour rentabiliser des jeux pas assez populaires...

En bref, Diablo 3 risque de représenter le futur du gaming. Un futur aussi lumineux qu'une prison dorée. Mais bon, c'est pour lutter contre le piratage et protéger la "création". Comme toujours.

Et encore, je ne vous parle pas de Blizzard qui vend la version numérique du jeu 60 euros (contre 45 euros en version boîte chez beaucoup de revendeurs), des serveurs totalement indisponibles mardi soir, de la simplification ultime du jeu à un point que n'importe quel gamin de 5 ans pourrait finir le jeu sans mourir, de l'hôtel des ventes contre argent réel, ... Yell

Heureusement qu'il reste toujours des studios indépendants capable de sortir des jeux originaux (Frozen Synapse, Minecraft, World of Goo, ...) ! Smile

En tous les cas, j'espère que je me trompe...

Aidez-moi à rendre la vie à ce blog !

icon Tags de l'article : , , , , , ,

Mai 07, 2012

 

Bonjour à tous,

Comment allez-vous depuis ces quelques semaines (ou plutôt mois Embarassed) ?

Vous l'avez probablement remarqué : je ne bloggue plus. Il y a plusieurs raisons, certaines bonnes, d'autres moins, et je vais vous demander votre avis sur ces raisons. J'ai besoin d'avoir un retour, d'essayer de comprendre ce que je fais, pour qui je le fais, et pourquoi je le fais... Enfin bon, si ce n'est pas clair, dites-vous que ce n'est déjà pas clair dans ma tête. D'où cet article un peu bizarre...

En bref : I need you to resurrect this blog !

J'ai besoin de votre aide pour m'aider à me remotiver, à m'améliorer et à rendre ce blog meilleur qu'avant !

Voici mes raisons, et les questions que je me pose :

  • Tout d'abord : le manque de motivation. Je ne sais plus vraiment pourquoi je bloggue. Blogguer, pour ceux qui ne le savent pas, ça prend énormément de temps. Un petit article prend déjà une demi-heure, et un gros article peut facilement prendre plusieurs heures, voire plusieurs dizaines d'heures...  En fait, j'ai surtout du mal à m'y mettre. Une fois lancé, je ne m'arrête plus. Mais il faut franchir l'étape du "Se connecter, créer l'article, rédiger les 10 premières lignes". C'est cette étape qui est la plus difficile à franchir pour moi (et pas que dans le domaine du blogging...). Comment faites-vous pour dépasser cette étape ? Pour rentrer dans une tâche que vous aimez alors que vous pouvez procrastiner ou ne rien faire à côté ?
  • Ensuite : l'égarement. Je ne sais plus sur quoi je veux blogguer, ni ce qui vous intéresse le plus... Vous les lecteurs qui êtes toujours là, alors que ce blog est abandonné depuis presque 2 mois Smile. L'actualité me fait déprimer (contrôle, flicage, répression, censure, ...), tout ce qui est technique me parait... inintéressant (lorsque je me place en tant que spectateur), les coups de gueule ça va bien 5 minutes, ... Au final, je ne sais plus sur quoi écrire, sur quoi me motiver. Alors que j'ai énormément de matière ! J'ai développé ma propre application "dropbox like", qu'on peut déployer sur son serveur perso et sur ses PCs avec synchronisation des fichiers, j'ai développé ma première application Android perso, j'ai continué d'avancer sur mon application de gestion de post-its en ligne, j'ai des tas de conseils et d'astuces .Net, plein d'idées de tutos sous le coude, ... Mais, je sais pas. J'ai parfois envie d'écrire sur tout, parfois sur un sujet précis, parfois sur rien. Vous, sur vos blogs ou sur les blogs que vous suivez, qu'est ce que vous aimez ? Beaucoup d'articles ? Peu d'articles ? Que l'auteur se concentre sur un sujet ? Qu'il aborde des tas de sujets ?
  • Egalement : le manque de retour. A l'origine, je blogguais pour moi, pour partager mes expériences, mes astuces, mon avis, ... Au début, j'avais peu de retours, et ça ne me gênait pas. Mais mes derniers articles n'ont pas eu l'air d'intéresser les gens. Peu de commentaires, de partage, d'intérêt... J'ai l'impression de ne toucher personne. Les stats de mon blog sont très mauvaises, et les gens qui finissent ici ne partent qu'après la consultation d'une seule page... Est-ce ma faute ? Dois-je essayer de mettre un peu plus d'humour dans mes articles ? Dois-je poster plus régulièrement ? Dois-je vous proposer d'autres sujets ? Dois-je vous encourager à partager mes articles ?
  • Enfin, je me pose la question du format de mes articles. J'ai souvent peur d'écrire des articles trop courts ou trop légers, du coup j'en rajoute et j'en rajoute, et au final mes articles sont trop longs, ou durs à lire. Qu'en pensez-vous ? Mes articles sont-ils facilement lisibles ? Trop longs ? Trop courts ? Devrais-je les séparer en plusieurs petits articles quand c'est possible ?
Voilà, je pense avoir fait le tour. Je compte vraiment sur vous pour répondre à toutes ces questions. Que ce soit à travers les commentaires, le formulaire de contact ou même par mail à tom@howtommy.net, je compte sur vous.
 
Allez, bonne journée à tous, et merci d'avance ! Wink

image modifiée de Marco Bellucci, sous licence CC

Batman Online DRM City

icon Tags de l'article : ,

Mars 21, 2012

 

Ce weekend, j'ai terminé Batman Arkham City. Pour ceux que ça intéresse, sachez que ce jeu est juste excellent. Il est magnifique, prenant, l'histoire est intéressante, on retrouve tous les personnages emblématiques de l'univers Batman, le gameplay est bien pensé... Le jeu en lui-même mérite bien un 18 ou 19/20, comme le lui a donné jeuxvideos.com.

Seulement on doit aussi juger les jeux sur leur simplicité d'installation et d'utilisation... Et c'est la que ça ne va pas...

Pour y jouer, on est obligé d'installer Steam (et donc d'avoir un compte Steam), puis de se créer un compte Games for Windows Live. Il faut ensuite télécharger le jeu sur Steam, saisir la clef du jeu, récupérer la seconde clef que Steam nous donnela saisir sur notre compte Games for Windows Live, et attendre la fin des mises à jour du jeu imposées

Du coup, à chaque fois qu'on veut jouer, on doit lancer Steam, se connecter, lancer le jeu (s'il n'y a pas de mises à jour, bien sûr), se connecter à son compte Games for Windows Live, attendre d'être authentifié, et on peut enfin jouer. Simple non ? 

Sauf que Samedi, pendant 15 minutes, je n'ai pas pu jouer... L'authentification Windows Live devait être morte, et donc je n'ai pas pu me connecter ! Bon après tout c'est normal pour un jeu solo... Euh attendez... Yell

Enfin, j'ai terminé la campagne du jeu et la plupart des quêtes annexes et défis, et je ne suis qu'à 65% du jeu. Ah ben oui, car il y a du contenu supplémentaire payant qui est compté dans le pourcentage d'avancement !

Ben sans moi. Toutes ces DRMs et dépendances ruinent le jeu. On ne devrait pas avoir à s'authentifier 2 fois pour jouer à un jeu hors ligne. On ne devrait pas être dépendant de leurs serveurs d'authentification. On ne devrait pas être obligé de passer par deux services en ligne pour pouvoir jouer. On ne devrait pas voir son avancement par rapport au contenu disponible, mais par rapport au contenu qu'on possède.

Et puis il se passera quoi le jour où j'aurais perdu mon mot de passe Steam ? Ou mon mot de passe pour mon compte Games for Windows Live ? Ou le jour où ils fermeront les serveurs d'authentification au jeu (car oui, ça arrive, et assez régulièrement ces derniers temps...) ? Et bien je ne pourrais plus jouer.

Là où c'est moche, c'est que si j'avais piraté le jeu, je n'aurais pas eu à subir tout ça. J'aurais eu le jeu 3 fois plus vite (car le téléchargement Steam est loin d'être rapide) et j'aurais pu jouer immédiatement, sans avoir à créer des comptes, renseigner les 15000 clés qu'ils nous filent, et j'aurais pu jouer samedi.

Sans compter que le jeu piraté, je pourrais le laisser à mes enfants dans quelques années. Car qu'est ce qui m'assure que mon compte Steam et mon compte Games for Windows Live seront toujours fonctionnels dans 15 ou 20 ans ? Et que leurs serveurs d'authentification seront toujours présents ?

Au final, toute leur pléthore de DRMs et de "sécurités" ne font vraiment chier que les acheteurs honnêtes. Sans compter que ça nous oblige à renseigner des informations personnelles juste pour pouvoir jouer à un jeu ! Ce n'est pas normal.

La prochaine fois, je saurais quoi faire... Undecided

Et après, ils osent nous dire que c'est à cause du piratage que leurs ventes baissent. Mouais... Les pirates ne font qu'offrir un meilleur service que tout ce qu'ils arrivent à nous proposer... C'est tout. Si les éditeurs offraient un service simplifié d'achat (à des prix convenables, pas 70€ pour un jeu de 3 heures) avec téléchargement hyper rapide via P2P de jeux sans DRM, croyez bien que je serais le premier à l'utiliser !

Enfin bref... Je vous recommande d'ailleurs un petit article qui explique assez bien le problème des éditeurs : Right vs Pragmatic.

Les jeux de mon enfance #2

icon Tags de l'article :

Décembre 16, 2011

 

Et voilà enfin l'article que vous attendiez tous ! (Inutile de le nier, je le sais. Wink)

Comme dans mon précédent article, j'avais envie de vous parler de quelques jeux qui m'ont marqué, touché et pour lesquels je ne peux m'empêcher d'être nostalgique (ou devrais-je dire nostalgeek ? Cool).

J'ai réussi, encore une fois, à sélectionner des jeux qui datent d'avant 2000. Ce n'était pas facile, et je pense que mon prochain article de ce genre ne respectera pas cette règle. Mais bon, tant pis après tout ! C'est mon blog, je fais ce que je veux ! Tongue out

 

Metal Gear Solid

Ahhhh Metal Gear Solid. Difficile de repenser à ce jeu sans avoir envie d'y rejouer. Pour moi, il s'agit du meilleur jeu d'action / infiltration de tous les temps.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le scénario est simple : vous êtes Solid Snake, un soldat d'élite, et vous devez vous infiltrer sur l'île de Shadow Moses, une base nucléaire contrôlée par des terroristes, afin de libérer les otages et d'empêcher tout tir nucléaire depuis cette île.

Magnifique, prenant, maniable, doté d'un scénario et d'une bande son extraordinaires, ce jeu était juste parfait. A l'instar des Call of Duty ou autres Assassin's Creed d'aujourd'hui, on était face à un véritable film interactif. L'histoire, ses rebondissements et ses mystères, ainsi que la psychologie des personnages rendaient ce jeu incroyablement intense. Il m'était juste impossible de poser la manette dans certains passages du jeu. Smile

D'ailleurs c'est intéressant, mais de ces jeux (Metal Gear Solid, Call of Duty, Assassin's Creed), je ne garde que de bons souvenirs. Même s'ils avaient de nombreux défauts, une fois le jeu terminé, on ne pouvait que dire "Déjà ?" ou "A quand le prochain ?". D'ailleurs, à quand le prochain ? Wink

 

 

Crash Team Racing

Déjà, pour ceux qui ne le connaissent pas, Crash Bandicoot est le héros d'une série de jeux de plate-formes en 3D sur PlayStation. Face au succès de Mario Kart 64, Naughty Dog, la société qui éditait Crash Bandicoot, a décidé de sortir un jeu de karting "concurrent" (toujours sur la même console). Crash Team Racing est donc arrivé en 1999.

Jouable à 4, ce qui était rare pour les jeux de l'époque, il offrait une expérience de jeu juste excellente. Il était très facile à prendre en main, équilibré, beau et très fun. En 1 tour de circuit on savait jouer, et en 2 tours on savait faire des dérapages turbo. Pas de temps mort, pas d'ennui, et n'importe qui pouvait gagner. Doté de la même qualité que Mario Kart, le jeu était, pour moi, plus équilibré et doté d'une bien meilleure finition.

Ce jeu n'avait que deux défauts, qui ont joué contre lui et l'ont empêché de se faire vraiment connaître :

  • Il est arrivé bien après Mario Kart 64, sur la fin de vie de la première PlayStation,
  • Il fallait un connecteur multi-manettes très cher pour y jouer à 4 (300 Francs à l'époque ! Soit le prix d'un jeu ! Merci Sony ! Yell).

J'ai passé des dizaines d'heures à m'éclater sur ce jeu, avec amis et voisins. Des heures et des heures de fun... C'était, et c'est toujours d'ailleurs, mon jeu de kart préféré, loin devant les Mario Kart !

 

 

Les Chevaliers de Baphomet

Pour le troisième et dernier jeu de cet article, j'ai beaucoup hésité entre les Chevaliers de Baphomet et Full Throttle. J'avais vraiment envie de parler d'un point'n'click sympa, et j'ai donc choisir de vous parler des Chevaliers de Baphomet, car c'est sur ce point'n'click que j'ai passé le plus de temps.

Déjà qu'est ce qu'un point'n'click ? Pour ceux qui ne connaissent pas ce genre de jeux, les point'n'click sont des jeux d'aventure dans lesquels on n'utilise que la souris pour donner des ordres au personnage principal. On ne contrôle pas le personnage comme dans n'importe quel FPS ou RPG, on lui dit juste quoi faire en cliquant sur des éléments du décor ou des objets de l'inventaire. Ce type de jeux demandait de la réflexion, et parfois un peu de chance (ou de triche Embarassed) ou pouvoir avancer dans l'histoire.

Pour en revenir au jeu, les Chevaliers de Baphomet raconte l'histoire d'un sympathique touriste américain, George Stobbart, qui, alors qu'il prenait son café tranquillement, échappe de peu à une explosion. La police n'ayant aucune piste, et George étant plutôt curieux, il va mener l'enquête pour essayer de comprendre le fin mot de l'histoire. Son périple va l'amener à visiter de nombreux pays et à découvrir une conspiration millénaire digne des romans de Dan Brown (et oui, l'histoire des templiers était déjà à la mode en ce temps là !).

Le jeu n'est pas spécialement beau, mais son côté bande dessinée à la Tintin le rend très agréable à parcourir. Les personnages sont attachants, drôles, et l'histoire est très bien ficelée. On regrettera juste certaines galères propres aux point'n'click (devoir trouver quel objet utiliser sur quel élément du décor pour se décoincer... ARGHH ! Yell).

En bref, un jeu très sympa, sur lequel on passe rapidement des heures des heures à cliquer sur tous les éléments du décor pour trouver COMMENT se décoincer ou à quoi peut bien servir tel objet.

 

 

Voilà, je pense avoir fait le tour des principaux jeux sortis avant 2000 qui m'ont vraiment marqué. Il y a quelques autres jeux dont je pourrais parler (Secret of Mana, Total Annihilation, Dragon Ball Z Final Bout, ...), mais je n'ai pas vraiment le courage d'aborder tous les jeux dont je me souviens, sinon j'y passerais des heures et des heures... Je pense plutôt, à partir du prochain article, me concentrer sur mes jeux préférés sortis après 2000.

Starcraft, Diablo 2, Warcraft 3, Super Smash Bros Melee, Time Splitters 2, Phantasy Star Online, World Of Warcraft, Assassin's Creed, ... J'ai largement de quoi faire...

Alors je vous dit à bientôt pour un autre article sur les jeux de mon enfance !

image modifiée de stormwarning, sous licence CC

Quelle époque préférez-vous dans les jeux ?

icon Tags de l'article : , ,

Novembre 24, 2011

 

Je travaille depuis quelques jours à un petit jeu de stratégie basique pour smartphone. Et j'en suis venu à me poser une question : quelle époque ou univers plait d'avantage aux joueurs ?

  • L'époque contemporaine ? Avec les tanks, les soldats, l'armement nucléaire, l'armement chimique, ...
  • L'âge du bronze ou du fer ? Comme dans Age of Empire ? (Cavalerie, lanciers, archers, catapultes, ...)
  • Le monde de l'Héroic Fantasy ? Façon Warcraft ou Warhammer avec les orcs, les gobelins, les elfes, ...
  • Ou enfin la science-fiction ? Façon Star Wars ou Star Trek avec des possibilités infinies ?

Personnellement, j'ai toujours préféré les univers fantastiques, qu'il s'agisse d'Heroic Fantasy ou de science-fiction. Je ne sais pas pourquoi. Peut être car ils font d'avantage travailler notre imagination...

Cependant, pour mon jeu, je pense opter pour un mix époque contemporaine / science-fiction. Pas vraiment aujourd'hui, mais pas vraiment demain non plus, avec une évolution, petit à petit, vers ce le monde de la SF (armes futuristes, conquête de planètes, champs de force, pouvoirs mystiques, ...).

Vous en pensez quoi ? Et vous, à quoi vous jouez quel est votre univers préféré ?

image modifiée de John-Morgan, sous licence CC

Bref, j'ai joué à Starcraft 2

icon Tags de l'article : ,

Novembre 17, 2011

 

Bon, je ne vous ferais pas l'affront de vous présenter la série Bref, je pense que tout le monde connait...

Mais pour ceux qui ne le savent pas, l'acteur principal Kyan Khojandi joue à Starcraft 2 ! Laughing

Du coup il a eu la bonne idée, à la dernière soirée oGaming de Pomf et Thud, de nous faire un petit sketch à sa façon : Bref, j'ai joué à Starcraft 2.

Je vous laisse le découvrir sans plus attendre (attention, connaissances sur le jeu requises Wink) :

EDIT : J'ai expliqué la majorité des gags dans les commentaires.

 

Test de Call of Duty 4 en ligne...

icon Tags de l'article : ,

Octembre 13, 2011

 

Hier soir, pour une fois que j'avais un peu de temps libre, j'ai voulu tester, pour le fun, Call of Duty 4 en ligne.

J'ai vite déchanté. La où le jeu solo et en LAN est fun, le jeu en ligne est... chiant et élitiste !

Je vous explique... En solo, le jeu est prenant et intense, quoique un peu court (la campagne dure 5/6h). En LAN, avec quelques amis, le jeu est super fun et addictif, on s'éclate vraiment (dans tous les sens du terme !).

En ligne, c'est tout l'opposé : le jeu est difficile, sournois et très élitiste.

Pourquoi ?

C'est simple. En ligne, sur la majorité des serveurs, ils ont enlevé de CoD 4 tout ce qui en fait un jeu fun :

  • Pas de viseur (et oui ma bonne dame !),
  • On se fait tuer en 2 balles seulement,
  • Interdiction d'utiliser des armes explosives (lance-roquettes ou lance-grenades),
  • Interdiction de camper (même en couverture de ses alliés, je me suis fait bannir direct),
  • Enfin, pas de minimap pour localiser ceux qui tirent.

Au final, j'ai passé ma soirée à me faire tuer en boucle par des nolifes qui jouent 2/3 heures par jour depuis 3 ans à ce jeu... D'ailleurs, me faire tuer en boucle, ça ne me gène pas. Ce qui me gène, c'est la volonté d'enlever tout ce qui rend le jeu supportable pour un débutant.

J'avais l'impression de jouer à Counter Strike. Celui qui débute n'a strictement aucune chance contre celui qui a débloqué toutes les armes, connait la carte et les textures du jeu par coeur (ce qui lui permet de te repérer alors que tu es dans l'ombre et bien planqué), et qui a un casque spécial pour savoir d'où viennent les bruits de pas...

Et tout ça sans parler des bonus octroyés aux joueurs qui font des séries de kills : bombardement aérien et hélicoptère de combat. C'est limite s'il n'y avait pas, en permanence dans la partie, des bombardements dans tous les sens et un hélicoptère qui nous mitraillait, histoire de rajouter un peu de DELIRE à la partie !

Je me suis fait même bannir de plusieurs serveurs sans raison apparente... Et impossible de savoir pourquoi. Etais-je trop mauvais pour eux ? Je ne le saurais jamais...

En bref, quand je voudrais jouer à CoD 4 en ligne, j'hébergerais mon propre serveur avec mes règles à moi. Et ceux qui râleront se feront ban. Non mais !

[Et je tiens à signaler que même si je me considère comme un débutant, je suis, par rapport à quelqu'un qui n'a jamais joué, un bon joueur : j'ai de bons réflexes, je vise très bien, je connais bien les cartes et les armes et j'ai l'habitude des jeux en ligne... Alors merci d'éviter de troller sur mon niveau ou sur mon manque de pratique.]

Allez, bonne journée et bon jeu à tous !

image de campuspartymexico, sous licence CC

Portal 2 à 15 euros seulement !

icon Tags de l'article : ,

Octembre 05, 2011

 

Après la distribution gratuite de Portal 1 il y a quelques jours, Steam a décidé de nous faire un grand cadeau : baisser jusqu'à demain le prix de Portal 2 ! On le trouve désormais à 15 € au lieu de 35 € !

Du jamais vu pour un jeu sorti 6 mois plus tôt ! Laughing

Au programme, par rapport au premier Portal : une histoire encore meilleure, plus longue et plus intense, un mode coopératif, du contenu supplémentaire téléchargeable, un humour toujours très "geek", ...

Bref, que du bonheur !

Alors n'hésitez plus (et envoyez moi votre ID Steam pour tester le mode coop !) !

Portal 2 à 15 € seulement jusqu'au 06/10/2011.


image
modifiée de Milestoned, sous licence CC
image
modifiée de sleighboy, sous licence CC