Etre développeur en France...

icon Tags de l'article : ,

Mars 26, 2014
informaticien

Suite à ce petit article, je voulais faire un point sur le marché du développement informatique en France :

  • les développeurs ont le choix dans le boulot, car énormément d'entreprises ont besoin de développeurs... La demande est bien supérieure à l'offre...
  • le marché de l'emploi français pose problème aux entreprises car il est trop bloquant (difficile d'embaucher ou de virer un développeur)
  • du coup un marché parallèle se développe : les sociétés de service (SSII), qui embauchent les développeurs en leur promettant des merveilles, pour ensuite les vendre à la journée (bien plus simple pour les entreprises car elles ne sont plus dépendantes)
  • la SSII fait un max d'argent sur le dos du développeur (elle récupère 30 à 50% de ce qu'elle facture) donc le développeur est perdant...
  • les entreprises, ayant désormais le choix parmi des centaines de développeurs (forcément, les SSII ne pensent qu'à placer leurs développeurs pour qu'ils rapportent de l'argent) n'ont plus à les payer si cher, ni à leur fournir du boulot de qualité...

Vous ne me croyez pas ? Cherchez un client direct. C'est bien plus difficile que de trouver une SSII. Il doit y avoir 2/3 clients directs pour 100 SSII. Combien de SSII sur Paris ? Plus de 2000. Et oui...

Les deux causes :
  • la surprotection du salarié dans un milieu où il y a un max de boulot est un poids...
  • l'Etat laisse se développer les parasites qu'on appelle SSII...

La conséquence est simple : on a des développeurs payés 50% de ce qu'ils devraient toucher et à qui on donne du boulot de merde.
Les entreprises ne chercheront pas à innover ou à attirer les développeurs, étant donné qu'elles n'ont qu'à se servir... Le boulot devient donc inintéressant et le développeur n'est plus qu'un simple ouvrier, d'une autre société, payé à la journée...

Du coup, après quelques années de développement, ils changent de voie...

Bienvenue dans l'informatique et le développement en France.

A vendre : ultraportable 14" et tablette tactile avec clavier dock

icon Tags de l'article :

Mars 21, 2014


Bonjour à tous,

Un petit article qui sort de l'ordinaire : je cherche à vendre mes 2 devices mobiles pour cause de... volonté d'acheter un ultrabook plus petit et plus puissant.

A vendre donc :

Ultrabook 14" Samsung (NP530U4E-S02FR) en très bon état
  • Acheté le 10 avril 2013 (donc encore garanti un an et un mois d'après la loi européenne) à 680€
  • Processeur i5-3337U
  • Intel HD Graphics & Radeon 8750M (équivalent en puissance de la GT 740M)
  • 4go de RAM
  • Ecran mat
  • 1,7kg
  • Windows 8

Le seul bémol de cet ordinateur : l'écran qui n'est qu'en 1366x768.

A vendre 350€.

Ensuite :
Tablette 10" Dual-core HP Slatebook 10-h040sf comme neuve
  • Achetée le 18 février 2014 (il y a un mois) à 350€
  • Android 4.2
  • Full HD
  • NVIDIA Tegra 4 Quad Core (1,8 Ghz)
  • 2go de ram

Excellente tablette, je ne lui trouve aucun défaut pour le moment.
Je ne m'en sépare (déjà) que parce que je me rend compte qu'une tablette ne correspond pas du tout à l'usage que je fais de mes devices (laptop en déplacement, pc de bureau chez moi et laptop au boulot).

A vendre 250€.

Voilà, et en prime si vous me prenez les deux pour 600€, je vous offre un Kindle.

Si ça vous intéresse, mon adresse mail est dispo ici.

Bonne journée à tous !

HowTommy se scinde en deux !

icon Tags de l'article : , , , , , ,

Mars 18, 2014


Et oui... Il est temps.

Pour résumer, je me suis rendu compte que mon lectorat était divisé en deux :
  • les gens qui suivent mon actualité et mes coups de gueule...
  • et les développeurs qui ne s'intéressent qu'au code (.Net principalement) que je publie...

Sauf que voilà... Avoir un blog qui essaie de concilier les deux ne marche pas.

Les super-développeurs que je fréquente n'aiment pas mon blog à cause des articles loufoques, et les non-développeurs eux ignorent tout bonnement les articles techniques.

J'ai donc décidé de séparer mon blog en deux :
  • D'un côté, sur mon blog historique, nous aurons tout ce qui ne concerne pas le développement pur et dur. Uniquement mes articles sur l'actualité, les jeux vidéos, mes coups de gueule, etc.
  • Et de l'autre, sur dev.howtommy.net nous aurons tout ce qui est bien plus technique, des astuces C# au développement Android.

Voilà, à savoir que j'ai galéré comme pas possible pour migrer les posts et mettre en place les redirections... Donc merci à vous de me remonter tous les bugs qui pourraient apparaître !

D'ici là bonne soirée, et à bientôt... Sur un site ou sur l'autre ! :-)

Une excellente formation informatique et développement à Dijon : le DIIAGE

icon Tags de l'article : , ,

Mars 17, 2014


Aujourd'hui je vais vous parler de l'école où j'ai fait mes études d'informatique : le DIIAGE (Diplôme d'Ingénierie Informatique Appliquée à la GEstion)

Le DIIAGE est une école à Dijon, ouverte à tous les bacs +2 ou +3 informatique. Elle mène vers un bac +5 en Informatique, spécialisé en Etudes et développement ou Systèmes et Réseaux. Cette formation est continue la première année, puis en alternance (2 semaines / 2 semaines) les deux années suivantes.

Attention, je ne parlerais ici que de la partie Etudes et développement, étant donné que c'est la formation que j'ai suivi.

Pourquoi je vous en parle ? Non, pas pour me faire de l'argent, cet article n'étant pas sponsorisé...
Je vous en parle car non seulement j'ai passé de très bonnes années d'études là-bas, mais en plus le niveau d'enseignement, la passion des professeurs et le fait de travailler en alternance m'ont parfaitement préparé au monde du travail dans l'informatique et à ce que les entreprises attendent de leurs meilleurs développeurs.

Exit les cours dépassés de Java et C dans notepad, ici on vous préparera à la vie en entreprise !
  • Travail sur les technologies libres (C++, Java, JavaEE, ...) mais aussi et surtout sur les dernières technologies Microsoft (Windows Azure, ASP.Net & ASP.Net MVC, WPF, Silverlight, WinRT, Windows Phone, ...)
  • Problématiques avancées d'entreprise : debug, design patterns, architectures, cloud, performances, développement mobile, communication entre applications, multithreading, optimisations BDD, ...
  • Outils sérieux : contrôleur de code source (TFS), Visual Studio Ultimate, licences Windows MSDN, ...
  • De véritables projets de développement de 2 ou 3 semaines
  • Et encore plein d'autres choses : POO, Modélisation, SQL, Anglais, Communication, Gestion de projet, ...

Certains trouveront peut-être cette formation trop axée "propriétaire / Microsoft", ce qui est en partie vrai... Mais les professeurs qui donnent cours là-bas sont de véritables passionnés. Et ça change totalement la dimension des cours...

Personnellement j'ai mille fois préféré cette formation assurée par des passionnés que mes 2 ans à l'IUT Informatique où je n'étais qu'un numéro et où on nous apprenait à faire des choses qui n'allaient jamais me servir (Ada, C, mathématiques complexes, ...).

Voilà, c'était pour faire un peu de publicité à une formation que j'ai vraiment aimé, et qui mériterait d'être davantage connue. N'hésitez pas à en parler autour de vous, aux gens qui cherchent une formation dans l'informatique à Dijon ! :)

Bonne journée à tous ! Et si vous avez des questions, n'hésitez pas !

EDIT : Quelques informations complémentaires qui peuvent vous intéresser :
  • Le fait que la formation soit en alternance est un énorme plus par rapport à une formation continue (l'école est payée, on a un petit salaire et on ne se retrouve pas bac +5 junior sans expérience)
  • Nous sommes très encadrés, les promotions vont de 5 à 20 étudiants, pas 75 ou 200. Ca permet de réussir même quand, comme moi, on n'est pas du genre à bosser par nous-même.
  • L'établissement qui héberge la formation est catholique, mais ça n'a aucune incidence sur les cours.
  • Je viens d'uploader la Plaquette DIIAGE 2013 avec les informations sur la formation si ça vous intéresse :)
  • Il y a des portes ouvertes organisées ce samedi 22/03 si ça vous intéresse (DIIAGE, Centre Universitaire Catholique de Bourgogne, 69 Avenue Aristide Briand, 21000 DIJON)

Cassons des mythes pour perdre du poids

icon Tags de l'article :

Janvier 21, 2014


Ces derniers temps, j'ai fait beaucoup de recherches et lu de nombreux livres sur les meilleurs moyens de perdre du poids. Pour en avoir discuté avec de nombreuses personnes, je me suis rendu compte que beaucoup de gens ne savent pas "comment perdre du poids efficacement" et croient à des idées farfelues du genre "pour avoir des tablettes de chocolat, il faut faire des abdos" ou encore "il ne faut pas faire de sport à jeun".

Je voulais donc faire un petit point ici, vis-à-vis des mythes et autres idées reçues sur le sport... Ce ne sera pas une liste exhaustive de tout ce qu'il faut faire pour perdre du poids, mais une liste de conseils qui sortent un peu de l'ordinaire.

Voici donc les choses à faire si vous voulez perdre du poids efficacement :

  • Faites du sport le matin, à jeun
Lorsqu'on est à jeun, le matin, notre corps a besoin d'énergie. Et donc, au lieu d'aller puiser dans les sucres qu'on absorbe la journée, il est obligé d'aller puiser dans d'autres réserves : la graisse. Voilà pourquoi faire du sport le matin à jeun est l'un des meilleurs moyens de perdre du poids. Faites juste bien attention à vous échauffer avant pour éviter les blessures.

  • Non, faire des abdos ne vous aidera pas à obtenir plus vite des tablettes de chocolat...
Une comparaison simple : imaginez que vos muscles soient des moteurs, et que votre graisse soit du carburant. Pour vous débarasser le plus rapidement possible de votre carburant, vous ne prendrez pas le moteur d'une Clio mais celui d'une Bugatti Veyron ! Et vous n'utiliserez pas un seul moteur mais plusieurs à la fois ! Pour perdre du poids, il faut faire travailler de nombreux muscles en même temps et surtout les muscles qui consomment le plus. Privilégiez donc les pompes, la course à pied, le vélo, les tractions, etc. aux abdos et autres exercices moins physiques.

  • Faites du sport le soir
Lorsqu'on rentre chez soi, le soir, on a un peu trop tendance à se poser comme une loque devant le PC ou la TV. Sauf que voilà, le manque d'activité physique (et surtout l'ennui) augmente notre appétit... Du coup on mange trop et on grignote le soir. Essayez donc de faire du sport en arrivant chez vous le soir. Même pas longtemps ! Courir 20 minutes, faire 30 minutes de vélo, déplacer les meubles pour passer l'aspirateur derrière, faire 10 minutes de cardio-training ultra-intensif, ... Non seulement ça vous fera dépenser des calories mais en plus ça agira comme un coupe faim ! La faim qu'on ressent après avoir fait du sport est une faim saine, contrairement à la faim liée à l'ennui et l'inaction !

  • Un bon moyen de faire tout ça est d'aller au travail en vélo
Un simple poncho décathlon à 15€ et vous pouvez vous rendre au travail par tous les temps ! N'oubliez juste pas d'emporter votre déodorant et une chemise propre ;)

  • Si vous avez plus de trente ans, faites de la musculation
Deux séances de musculation par semaine (1 heure chaque séance) vous aideront à garder la forme et à ne pas prendre de poids, et ce malgré la perte de l'hormone de croissance ! La musculation n'est pas réservée à ceux qui veulent faire gonfler leurs muscles, bien au contraire.

  • Autorisez vous une journée sans sport dans la semaine
Cela permettra à vos muscles de se régénérer.

  • Il faut beaucoup manger le matin et très léger le soir
Pourquoi ? Car la nourriture ingurgitée le matin alimentera notre corps jusqu'en début d'après midi, la nourriture ingurgitée le midi alimentera notre corps jusqu'en début de soirée, et la nourriture ingurgitée le soir alimentera notre corps pendant qu'on dormira... Donc au moment où on n'a pas besoin d'énergie ! Vous remarquerez que je n'ai pas dit "peu" le soir, mais "léger". Car on peut manger copieusement sans que ce soit frugal ! Dites vous que 400 grammes de haricot verts ça fait l'équivalent en kcal de 40 grammes de chocolat... Et croyez-moi, 400 grammes de haricots verts ça cale bien ! Le soir, privilégiez donc les légumes et le poisson. Le matin, en revanche, n'hésitez pas à manger tout ce que vous désirez, et le midi mangez normalement sans tomber dans l'excès. De plus, beaucoup manger le matin et peu le soir aident à éviter le coup de barre du matin et le surplus d'énergie du soir. Vous avez du mal à sortir du lit le matin mais le soir vous n'arrivez plus à dormir ? Changez vos habitudes alimentaires. Votre corps vous en remerciera.

  • Faites-vous plaisir deux fois par semaine
Non je ne parle pas de sexe, mais bel et bien de nourriture : s'autoriser deux écarts par semaine permet de garder le moral, de ne pas refuser de sorties avec ses collègues/amis et de profiter davantage lorsqu'on se fait plaisir au restaurant. De plus ça évite de se sentir trop coupable lorsqu'on craque... ce qui entraînera souvent un abandon pur et simple du régime.

  • Non, MacDo et consorts ne vous feront pas grossir
Ce n'est pas la nourriture des fast-foods qui fait grossir, mais bel et bien la quantité ingurgitée. Manger 400 grammes de fromage à raclette est 2 fois plus calorique que de manger un Big Mac avec une grande frite ! Vous devez faire attention aux origines de votre nourriture mais également aux apports énergétiques ! Bon, évidemment, aller au fast-food est déconseillé mais une fois de temps en temps, si vous aimez ça, vous pouvez vous autoriser un écart ;)

  • Ne faites pas de grosses courses et n'achetez pas de produits gras !
Nous sommes programmés génétiquement pour avoir faim lorsqu'il y a de la nourriture à proximité. L'Homme a passé des millénaires à chercher de quoi se nourrir. La nourriture étant rare, l'homme mangeait dès qu'il avait de la nourriture à portée de main... Et aujourd'hui notre cerveau fonctionne de la même façon. Donc si vous faites de grosses courses ou que vous achetez beaucoup de choses à grignoter, vous aurez faim malgré vous... Et si résister vous semble facile, après quelques semaines de régime ce n'est plus aussi simple...

  • Buvez du thé vert
Le thé vert est un excellent coupe-faim, bien plus efficace que de boire de l'eau. Profitez-en ! (A éviter cependant après 16h, car le thé contient de la théine = caféine).

  • Quand vous vous regardez dans la glace, ne rentrez pas le ventre ou ne gonflez pas vos muscles
Au contraire, regardez votre graisse en trop, et voyez là comme un ennemi que vous allez abattre petit à petit. Il ne faut pas se convaincre qu'on a un corps "pas si mal lorsque nos muscles sont contractés", mais le regarder tel qu'il est "au naturel". On passe trop de temps à rentrer le ventre ou à essayer de paraître ce qu'on n'est pas. Il faut se motiver à changer pour s'accepter tel que l'on est.

Voilà, je pense avoir fait le tour, si vous avez d'autres astuces ou conseils efficaces, les commentaires sont là juste pour vous !

Bonne journée !

MyCryptoChat, polémique et failles

icon Tags de l'article : ,

Janvier 17, 2014


Je suis tombé, grâce à Vinc3r, sur un article qui remet clairement en cause l'utilisation de MyCryptoChat : Why you should not use MyCryptoChat.

Je trouve déjà ça très sympa d'avoir un peu creusé le fonctionnement de l'application et de remonter les bugs et les problèmes liés au chiffrement en JavaScript. Bon, il aurait aussi pu me contacter pour m'en parler, cela aurait été sympa...

Il a raison sur de nombreux points d'ailleurs, mais il a également tort sur d'autres...

Déjà, les grosses failles qu'il révèle ont déjà été corrigées (vous pouvez le voir sur le code source) : XSS, génération de la clef faillible, seed qui ne change pas, etc.

Ensuite, il n'a pas tout à fait compris l'intérêt de l'application : elle a pour but d'être KISS, simple à déployer et de ne pas nécessiter d'inscription.

Je n'ai jamais promis d'application 100% secure, déjà parce que j'en suis incapable (ce n'est pas mon job), ensuite parce que c'est impossible (même les meilleures applications de cryptographie ont encore des failles aujourd'hui).

J'ai juste essayé d'offrir une application simple et légère, qui offre un peu plus de sécurité et d'indépendance des données que la majorité des services qu'on utilise aujourd'hui.

Elle n'est pas parfaite, mais c'est pour ça que j'ai publié le code source : pour que les gens m'aident à l'améliorer. Ce qu'il a un peu fait malgré lui (heureusement que j'ai entendu parler de l'article par Vinc3r...).

Après, certaines de ses critiques ne sont pas forcément adaptées et/ou constructives :
  • Oui, JavaScript n'est pas la panacée niveau chiffrement des données... Mais je me vois mal demander aux utilisateurs du site d'installer des outils ou des modules pour ensuite communiquer... On perdrait légèrement l'intérêt du site. Même si ce n'est pas extra, c'est toujours mieux que rien et c'est le mieux qu'on puisse faire dans un navigateur sans passer par un module externe...
  • Oui, la Seed pour les IPs est en dur. Elle est modifiable (un message d'erreur apparaîtra désormais lorsqu'on ne l'a pas changée) et sert juste à éviter à quelqu'un de retrouver les IPs à partir des hashs...
  • Pas de documentation ? Et alors ? Le peu qu'il y a à savoir est expliqué sur les pages du projets et pour plus d'informations tu peux toujours aller regarder le code source...
  • Tu dois faire confiance au serveur ? Oui, comme pour TOUS LES SITES WEBS SUR LESQUELS TU VAS. Sauf que tu peux aussi déployer ton propre MyCryptoChat sur ton serveur si tu veux avoir vraiment confiance... C'est même le principe à la base...
  • Pas moyen de vérifier si le code source est le bon ? cf. point d'avant.
  • Ce n'est pas simple de vérifier si le JavaScript est le bon ? Si, tu copies le contenu du fichier javascript et tu le compare avec celui du code source... Ou alors cf. point d'avant.
  • Le site ne doit pas dépendre de ressources externes ? Il n'en dépend pas...
  • Il n'y a pas d'authentification ? Oui, c'est le principe, encore et toujours...
  • On peut se faire passer pour quelqu'un d'autre si on a la même IP. Oui, car c'est la seule information un minimum *nominative* qu'on a. Sinon il faudrait rajouter de l'authentification, et, encore une fois, on perdrait l'intérêt de l'application...
  • L'application n'est disponible qu'en HTTP et est hébergée dans Azure ? Il s'agit de l'application démo, il ne tient qu'à toi de la déployer ailleurs en HTTPS.

Voilà, j'espère avoir répondu aux questions (et aux doutes) que les gens se posent vis-à-vis de MyCryptoChat.

Si vous avez des questions, je suis encore une fois disponible dans les commentaires ;)

Ah, juste une chose : le code source est à jour, mais pas le package à déployer. Je pense le mettre à jour dans la journée avec les dernières modifications. Si vous voulez mettre à jour ou déployer un MyCryptoChat, n'hésitez pas à utiliser le code source plutôt que le package, car le code source sera forcément plus à jour.

Bonne journée à tous !

MyCryptoChat, nouvelle version en PHP !

icon Tags de l'article : , ,

Janvier 15, 2014


Et voilà, comme promis, je viens de mettre en ligne le code source de MyCryptoChat en PHP !

Pour ceux qui n'auraient pas suivi :

MyCryptoChat est une petite application de chat très simple, sécurisée à la ZeroBin. C’est-à-dire que les conversations sont intégralement chiffrées côté client.

Vous créez une conversation, vous donnez le lien à un ami, et hop, vous pouvez converser en toute sécurité.
Les seules personnes qui peuvent accéder à la conversation sont celles qui ont eu l’url de la conversation et la clef de chiffrement contenue dans l’ancre (après le # dans l’url).

Les fonctionnalités en détail :
  • Ultra simple car seulement 2 boutons : “créer une salle de chat” et “envoyer le message”.
  • Les chiffrements et déchiffrements sont intégralement réalisés par le navigateur. Le serveur ne sait absolument pas ce que vous dites.
  • Chaque salle de chat a une durée de vie (de 15 minutes à 24 heures). A la fin, toute trace de la conversation aura disparu.
  • Les données sont chiffrées avec AES 256bits.
  • 1 minute après avoir quitté le chat, le serveur ne sait déjà plus qui vous étiez ni quelle était votre adresse IP (même les pseudos sont chiffrés !)
  • Vous pouvez changer vous-même la clef de chiffrement en modifiant l’ancre dans l’url (la partie après le #) avant d’envoyer votre premier message.
  • Le nombre de personnes qui suivent la conversation est affiché. (Buggué pour le moment)
  • Génération d’avatars pour chaque utilisateur (afin d’éviter l’usurpation d’identité).

Le code source de l'application est disponible sur codeplex : http://mycryptochatphp.codeplex.com/

La première version de l'application en PHP est téléchargeable ici : http://mycryptochatphp.codeplex.com/releases/view/117318

A noter :
* Il n'y a pas d'installation, il suffit de copier/coller les données du zip dans un dossier, de donner les droits en écriture sur le fichier de base de données (dans le dossier db), et c'est parti !
* Votre serveur a juste besoin de PHP 5.4 et du module PDO pour SQLite.
* Il y a un bug avec le nombre de connectés, je le corrigerais quand j'aurais le temps...

Encore une fois, je suis disponible dans les commentaires si vous avez des questions.

Bonne journée à tous !

Photo Credit: rpongsaj

Quels jeux choisir pour une LAN sans internet ?

icon Tags de l'article : ,

Décembre 18, 2013


Cette année, je vais partir au ski avec quelques amis geeks.

Geek oblige, nous avons tous un laptop que nous allons probablement emporter cette année pour jouer tous ensemble le soir. La véritable question qui se pose, forcément, est : quels jeux emmener ?

J'ai essayé de dresser une petite liste de jeux funs à jouer en LAN, sachant que nous n'aurons pas d'accès à internet (exit donc League of Legends, Path of Exile ou autres Diablo 3 moisis car online only).

La voici :
  • Left 4 dead 1 & 2 (FPS coop où on affronte des armées de zombies)
  • Killing Floor (dans le même genre)
  • PayDay 1 & 2 (FPS coop où on l'objectif est de braquer des banques)
  • Borderlands 1 & 2 (FPS/RPG coop très sympa)
  • UT2004 (FPS classique, speed et fun)
  • Alien swarm (Jeu d'action coop)
  • Torchlight 2 (Hack & Slash, jouable en coop à 4)
  • Civilization 5 (Statégie/Gestion, en tour par tour)
  • Dota 2 (MOBA, jouable en coop contre l'ordi)
  • Warcraft 3 (RTS + maps personnalisées)
  • Starcraft 2 (RTS, visiblement il existe désormais un soft qui permet de jouer offline)
  • Flatout 2 (jeu de courses de voitures ou d'arènes fun)
  • Trackmania (jeu de courses de voitures)

EDIT : quelques ajouts grâce aux commentaires :
  • Worms (ou HedgeWars), un classique
  • Bomberman, un classique dans un autre genre ;)
  • Urban Terror, FPS gratuit à la Counter Strike mais avec des déplacements à la Matrix
  • Minecraft, le célèbre jeu de construction/survie
  • Teeworlds, Soldat et Babo Violent 2, trois jeux à la Worms en temps réel
  • Age of Empires 2 avec ForgottenEmpires ou Age of Empires 3 (RTS classiques très funs)
  • Quake 3 / Openarena (FPS classique, speed et fun)

Si vous voyez qu'un jeu listé n'est pas jouable en LAN offline, ou si vous avez une idée de jeu à ajouter, n'hésitez pas !

Bonne journée à tous !

Photo Credit: benjamin-nagel

Quelle console next-gen choisir ? Un PC.

icon Tags de l'article : ,

Novembre 22, 2013


Depuis quelques jours, on n'entend plus parler que de la sortie des deux nouvelles consoles next-gen de Sony et Microsoft : la PlayStation 4 et la Xbox One. Le vrai dilemme est là : laquelle choisir ?

Personnellement je vous dirait : aucune des deux, prenez un PC.

Pourquoi ? C'est simple, les consoles d'aujourd'hui ne sont rien d'autre que des PC édulcorés, qui fonctionnent avec des systèmes d'exploitations fermés et verrouillés pour vous contrôler au maximum.
A l'origine, du temps des NES, SNES, Megadrive, PSX, N64, Gamecube, etc., les consoles avaient un intérêt : on insérait le jeu, et on jouait. Aujourd'hui on subit un OS qui fait ce qu'il veut, on se tape des mises à jour obligatoires, on ne peut pas jouer à certains jeux sans Internet, on ne peut même plus bidouiller nos jeux et nos réglages !

Tout ce que Sony et Microsoft vendent, aujourd'hui... toutes leurs innovations... ce n'est que du BULLSHIT.

Voici une liste des choses qui font que les consoles ne sont pas le choix à faire lorsqu'on est un véritable gamer :
  • Pour jouer en ligne, il faut souscrire à un abonnement (bim, 5 euros par mois, 250 euros sur 4 ans... Pas si négligeable hein !)
  • Vous ne pouvez pas changer le matos de votre console. Vous serez donc dépendant des jeux. Tant pis si l'éditeur a sorti un jeu bâclé qui tourne à 30FPS... (Et tout bon gamer sait qu'un jeu devrait TOUJOURS tourner à 60 FPS).
  • Votre console est conçue pour s'insinuer au maximum dans votre vie, en écoutant et regardant ce qui se passe chez vous en permanence, en affichant de la publicité, en vous encourageant à passer par eux pour TOUT acheter : films, jeux, ...
  • Vous n'avez aucun contrôle sur le système d'exploitation, ni sur vos jeux (vous êtes obligés de subir les mises à jour de l'OS et des jeux...)
  • Le matériel et les jeux coûtent super cher.
  • Elles ne sont pas rétrocompatibles, il vous faudra ressortir vos vieilles consoles à chaque fois que vous voudrez jouer à un de vos anciens jeux.
  • Aujourd'hui elles coûtent plus cher qu'un PC à puissance équivalente...
  • Les contrôles de votre console seront toujours moins précis qu'un couple clavier / souris.
  • Une console ne vous donnera jamais autant de liberté qu'un PC (surf, logiciels, musique, développement, travail, études, etc.)
  • Vous n'avez pas d'options pour régler les graphismes de vos jeux en général.
  • Les graphismes des jeux seront toujours inférieurs aux graphismes des jeux PC.
  • Vous ne pouvez pas pirater ou emprunter de jeux pour les tester avant de les acheter.

Sacré liste non ?

Les PC sont à l'opposé. Ils sont bidouillables, plus performants, bien plus ouverts, ... Avec eux vous contrôlez votre environnement. C'est vous qui décidez de ce que vous voulez faire. Ce n'est pas la console qui décide à votre place.

Sans compter qu'un PC a une bibliothèque de jeux titanesque comparé à celle de votre console next-gen qui vient de sortir ! Le seul intérêt d'une console next-gen est, à la limite, les jeux sous licences amenés à sortir sur cette console. Sauf que voilà, à terme, la majorité de ces jeux seront aussi édités sur PC. De plus, pour chaque jeu a licence qui sort, le PC propose au moins 10 jeux tout aussi bons, jeux que vous ne trouverez pas sur votre console ! Et votre PC peut même se transformer en console à l'aide de l'émulation !

Maintenant... Quel PC ? ... Beaucoup me diront qu'une console est bien moins chère qu'un PC... J'ai juste envie de vous dire que c'est faux. On parie que pour moins de 600 euros je vous fait un PC deux fois plus puissant que votre console "next-gen" (vous commencez à percevoir l'ironie de cette appellation ?) ?

Hop :
  • Western Digital WD Blue 3,5" - SATA III 6 Gb/s - 1 To (Caviar), 57,65 €
  • Sapphire Radeon HD 7870 GHz Edition - 2 Go, 159,99 €
  • Intel Core i3 4130, 109,95 €
  • MSI H81M-P33, 42,89 €
  • Crucial Ballistix Sport XT DDR3 2 x 4 Go PC12800 CAS9, 76,69 €
  • BitFenix Merc Alpha, 35,99 €
  • OCZ CoreXStream 500W, 39,89 €
  • Samsung SH-224DB - OEM, noir, 15,69 €

Total ? 539€ ! Et ouais ! 300€ moins cher qu'une Xbox One avec 4 ans d'abonnement au service live (750 €)!

Et croyez moi, avec ce PC, vous serez tranquille un moment. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, il y a sûrement moyen de faire mieux pour moins cher !

Bon allez, assez prêché la bonne parole, je retourne sur mes jeux PC beaux à faire pleurer toutes les PS4 et Xbox One de la Terre !

Bon weekend à tous !

EDIT : Woaw, que de commentaires, je suis encore une fois victime de l'effet SebSauvage/Timo ! Du coup ça fait beaucoup de commentaires auxquels répondre... Je vais donc essayer de faire une réponse groupée :

  • Déjà, je ne suis pas un anti console. J'ai une XBox 360 à laquelle je joue régulièrement (j'adore le Kinect), j'ai une Gamecube à laquelle je joue encore, une PSX... J'ai seulement voulu partager avec vous ma vision des choses.
  • Ensuite, je trouve que les consoles ont vraiment perdu leur côté multijoueur. Combien de personnes ont 4 manettes chez elles pour faire des soirées consoles ? Très peu... Aujourd'hui presque tout le multijoueur passe par le jeu en ligne, et le jeu en ligne sur console... faut aimer. Bref, je ne suis pas fan (surtout des contrôles à la manette, voir point suivant).
  • NON, un utilisateur de manette ne pourra JAMAIS être aussi précis qu'un utilisateur de clavier / souris. JAMAIS. Le jeu sur clavier / souris demande un certain temps d'adaptation, en particulier sur certains types de jeux (plate-forme par exemple), mais au final il sera toujours plus précis. Les seuls jeux qui demandent l'utilisation d'une manette sont les jeux de pilotage.
  • Oui, effectivement, monter un PC n'est pas à la portée du premier venu. Mais n'est-ce pas une bonne chose d'apprendre, au jour où l'informatique est VRAIMENT partout ? Savoir comment ça fonctionne, comment ça marche ? Honnêtement, monter un PC c'est le boulot d'une soirée ou deux, pas plus.
  • Si on ajoute le montage, le couple clavier souris et des HP en 2.1, il faut rajouter 100€ à la facture. Ca reste moins cher qu'une console avec abonnement pour jouer en ligne. (Ah et pour Gilles, ton écran de TV est offert avec ta console toi ? De plus rien ne t'empêche de jouer sur ta TV, perso mon PC a un câble HDMI de 10 mètres qui le relie à ma TV et me permet de jouer à tous mes jeux dessus !)
  • Les consoles next-gen n'ont pas, et n'auront jamais de meilleurs graphismes que les PC actuels. Elles font juste semblant (floutages volontaires par manque de puissance de calcul, résolution plus faible mais étirée, ...).
  • Oui, en effet, votre PC ne fera plus tourner à fond les jeux dans 5 ans. Mais il vous suffira, au pire, de remettre 150€ dans une nouvelle carte graphique dans 3 ans et vous serez à nouveau tranquilles pour un moment.
  • Oui, le piratage est un point fort pour moi. Je teste régulièrement de nouveaux jeux chez un de mes potes, et au final j'en achète un sur trois ou quatre. Il y a beaucoup de jeux sur lesquels on ne dépasse pas l'heure de jeu par ennui ou à cause d'un mauvais gameplay. J'aime pouvoir tester avant d'acheter. (L'époque des démo jouables me manque :-)
  • Enfin, OUI, cet article est totalement orienté gamers.

Beaucoup de gens ont une TV chez eux, et chez eux tout tourne autour de la TV. Effectivement, une console apporte un confort et une simplicité qu'un PC n'offre pas. On peut jouer posé sur son canapé comme une loque, on n'a pas à se prendre la tête, en général c'est du ON & Play (en général mais pas toujours).
Lorsqu'on est un gamer très casual (du genre à jouer à COD ou FIFA 1 heure par semaine) qui n'aime pas vraiment l'informatique ou pour qui les graphismes font le jeu, alors oui, la console reste un meilleur choix.
Ce que je trouve triste c'est de voir des gens être persuadés qu'aujourd'hui le seul choix à faire dans le "gaming" c'est Xbox One ou PS4. La meilleure alternative a toujours été, selon moi, le PC.
Marrant, en plus j'y pense, en plus ça me fait penser à un débat iPhone versus Android. D'un côté on a le design, le marketing, l'édulcoré, la fausse révolution avec tout ce qui va avec (périphériques hors de prix, store en ligne, console verrouillée, OS verrouillé) et de l'autre on a un environnement plus puissant pour moins cher, sur lequel on a le contrôle, mais qui demande un peu plus de travail (appréhender, comprendre, régler, etc.).

Je regrette vraiment l'époque des "lans" de l'époque, à 4 sur N64 ou sur Gamecube. Aujourd'hui, même le jeu online est devenu trop... impersonnel.

EDIT 2 : Les premiers PC Steambox (donc avec Steam OS) arriveront bientôt. Et a priori ils sont bien plus intéressants et évolutifs que les PS4 et Xbox One soit disant révolutionnaires...

Piratage et soldes

icon Tags de l'article : ,

Octembre 21, 2013


Il y a quelques jours, le créateur de Breaking Bad déclarait que le piratage de la série avait eu de bons et de mauvais côtés. D'un côté, cela a aidé la série à se faire connaître, mais d'un autre côté ça leur a fait perdre de l'argent.

Autant je suis à 100% d'accord sur le premier point, autant le deuxième est totalement FAUX.

En effet, le piratage joue énormément à faire connaître les bonnes séries. Combien de bonnes séries se sont cassé la gueule lorsque internet n'existait pas ? Un bon paquet ! Ben oui, à l'époque pour suivre une série il fallait forcément être devant sa TV, chaque semaine, à une heure précise...

Internet a totalement changé la donne. La différence, c'est qu'aujourd'hui les bonnes séries ont énormément de succès et les mauvaises séries en ont peu. Mais elles touchent malgré tout bien plus de gens...

"L'inconvénient, c'est que beaucoup de gens qui ont travaillé sur la série auraient pu gagner davantage d'argent [sans le piratage, ndlr], moi compris. Nous avons tous besoin de manger, nous avons tous besoin de gagner notre vie"

Oui, et ? Sans le piratage la série aurait peut être été abandonnée après la saison 1 ou 2 par manque d'intérêt du public...

Quand est-ce qu'ils comprendront que ceux qui piratent sont :
  • ceux qui aiment découvrir plein de séries et de films, et qui achèteront ensuite en version physique les films et séries qui leur ont plu.
  • ceux qui, de toute façon, n'auraient pas acheté la série, mais qui en parleront autour d'eux et donc qui participeront à la popularité de la série.

Les deuxièmes ne paieront peut-être pas, mais ils feront peut-être découvrir la série à quelques amis qui, eux, paieront pour cette série.

Se plaindre du piratage "car cela nous fait perdre de l'argent", c'est exactement comme si les magasins se plaignaient des soldes car leur marge est moins élevée.... Alors qu'ils vendent 5 fois plus !
Supprimer les soldes = supprimer l'engouement = moins de ventes !

C'est exactement pareil avec le piratage !
Supprimer ou bloquer le piratage = perte de popularité et de communication sur la série = moins de ventes !

Un pirate n'est qu'un acheteur potentiel. Mais ce ne sera jamais un acheteur définitif.

C'est triste qu'en 2013, ils en soient encore à croire que le piratage leur fait perdre de l'argent...

source
Photo Credit: Kevitivity